Tags:
  • Température
  • Changement de saison
  • Coup de froid
  • organisme
 

Les écarts de température stressent notre organisme, que faire ?

, publié le Temps de lecture :
nGED_ID

Lorsque l’on passe d’une saison à l’autre, les températures chutent. Les écarts de température sont néfastes à notre organisme.

La fin de l’été approche à très grands pas puisque les températures chutent. Dimanche dernier il faisait plus de 30° et ce dimanche il faisait seulement 15°. On a donc perdu plusieurs degrés, que l’on récupèrera probablement plus tard.

Quels sont les conséquences de ces chutes de température ?

Non seulement passer du grand soleil au grand froid a un effet non négligeable sur notre moral mais en plus cela stress notre organisme et surtout celui des personnes les plus faibles qui peuvent alors déclarer des rhinites, des pharyngites voire des gastroentérites.

Le médecin généraliste Jean Marc Galinon affirme que : "L’organisme va subir un stress, et le système immunitaire va être moins performant du fait de ce petit stress lié à la variation de la température. Donc on se défend moins".

Chaque matin vers 8h20 sur Bel RTL, Sylvie Degrelle vous aide à prendre votre bien-être en main. Toutes les séquences sont à retrouver ici.

Que faut-il faire pour ne pas attraper froid ?

"Il n’y a pas grand-chose en matière de prévention sinon du bon sens. Surtout avec cette période d’alternance de chaud et de froid : cache-nez, etc., ne servent à rien. Il faut surtout faire attention autour de soi, ne pas éternuer sans mettre son coude devant la bouche (et non pas la main) et adapter sa façon de s’habiller" ajoute le docteur Galinon.

C’est peut-être le bon moment pour entamer une cure de vitamine C, surtout pour les fumeurs. Le plus important reste de se reposer. Selon une étude américaine, les personnes qui sont en manque de sommeil ont quatre fois plus de risques de s’enrhumer. L’étude portait sur 164 volontaires qui ont accepté d’être exposés au virus du rhume et dont on a mesuré les nuits de sommeil. Résultat : ceux qui dormaient moins de 5 heures par nuit ont davantage développé la maladie que ceux qui dormaient 7 heures. D’autres facteurs ont été pris en compte comme le tabagisme ou encore le stress.

Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire pour atténuer les effets des écarts de températures sur votre organisme !

 

 

3253

 



Contribuez à cet article

Un conseil à ajouter, une opinion à partager ou un complément d'information à apporter?
Cet espace est à vous!




 
.