Tags:
  • plantes
  • phytothérapie
  • thym
  • santé
 

Le thym, une plante qui prend soin de vous

, publié le Temps de lecture :

Santé, sommeil, énergie… Chaque mois, Gojimag vous révèle les bienfaits d’une plante en particulier. Car se soigner, ça passe aussi par la phytothérapie ! Aujourd’hui, zoom sur le thym.

Le thym, c’est quoi ?

C’est une plante qui fait partie de la famille des Lamiacées. Elle apparait sous forme de petit buisson aux longues tiges avec des petites fleurs rosées qui est visible de juin à octobre. Originaire du bassin méditerranéen elle était utilisée pendant la très haute Antiquité en Égypte pour embaumer les morts. Ce n’est que pendant le Moyen Âge que les bienfaits médicinaux du thym ont été reconnus pour lutter contre les épidémies comme la lèpre ou la peste.

Aujourd’hui, le thym est une plante que l’on peut cuisiner, mais aussi utiliser pour ses nombreuses vertus médicinales. Elle soulage un large panel d’affections respiratoires et intestinales. C’est également un bon anti-infectieux et stimulant de l’immunité.

Reporters_13632312

Ses multiples bienfaits

Soigne les affections respiratoires

Le thym permet de calmer les crises de toux lorsque vous avez un gros rhume, une angine, une bronchite ou un autre type de maladie semblable. La plante est également efficace pour vous soulager si vous souffrez d’asthme ou d’un rhume des foins.

Excellent antiseptique et antifongique (traitement des mycoses)

La plante soulage les inflammations buccopharyngées (bouche et pharynx). Si vous utilisez le thym comme bain de bouche, il peut soulager divers problèmes dentaires (caries, rage de dents, mauvaise haleine, etc.), mais vous aide également à réduire les sécrétions nasales.

Bienfaits spasmolytiques (spasmes musculaires)

Soulage les dérèglements intestinaux (diarrhée, ballonnements, flatulences, crampes d’estomac, etc.)

Soigne les problèmes cutanés

Le thym contient des vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques et peut soulager ou soigner des mycoses, des plaies, l’herpès, etc.

Comment prendre le thym ?

Les tisanes et les infusions

Faites chauffer de l’eau et laissez infuser le thym. Pour plus d’efficacité, évitez le sucre et remplacez-le par du miel. Cela soulagera vos maux de gorge et vos crises de toux lorsque vous souffrez d’un rhume, d’une bronchite, une angine ou une autre infection similaire, mais aussi vos douleurs d’estomac. Vous pouvez boire une tasse trois fois par jour (et plus si nécessaire).

Reporters_5750460

Les huiles essentielles

Lorsque vous utilisez l’huile essentielle de thym sur une zone précise, veillez à la diluer avant de l’appliquer. Il est conseillé de consulter votre médecin afin qu’il puisse vous conseiller sur le dosage.

Si vous prenez l’huile essentielle par voie orale, ne dépassez jamais cinq gouttes par jour.

Les sirops

Les sirops à base de thym sont idéals pour soulager vos maux de gorge ou de toux. Il est conseillé de prendre une cuillère de sirop à raison de trois fois par jour.

Contre-indication et effets indésirables éventuels

Le thym est déconseillé ou doit être consommé à petite dose pour les personnes qui sont sous traitement anticoagulant et anti-hypertensif, mais aussi si vous êtes allergique aux plantes de la même famille que le thym (ex. menthe, lavande, romarin, etc.). Si vous ne diluer pas assez l’huile essentielle, celle-ci peut-être irritante pour les muqueuses fragiles. Le thym est également déconseillé aux femmes enceintes.

Utilisez-le avec précaution et le thym prendra soin de vous !

Source : Doctissimo

4698

 



Contribuez à cet article

Un conseil à ajouter, une opinion à partager ou un complément d'information à apporter?
Cet espace est à vous!




 
.