Tags:
  • fatigue
  • anémie
 

Fatigue, et si c'était une anémie ?

, publié le Temps de lecture :

Nous sommes nombreuses à ne pas atteindre les quantités recommandées en fer. Ce nutriment est pourtant essentiel pour rester en forme. Il est donc important de veiller à de bons apports grâce à certains aliments riches en fer.

 

L'anémie, carence en fer dont les signes sont une pâleur excessive, un essoufflement, une accélération du rythme cardiaque, une fatigue constante, peut être enrayée par l'alimentation. À condition toutefois?de bien associer les aliments entre eux car, si certains sont des alliés, d'autres peuvent être considérés comme de véritables antagonistes puisqu'ils diminuent l'absorption du fer par l'organisme.

Les meilleures sources

Viandes rouges et abats (comme le boudin et le foie), les fruits de mer, à consommer en association avec les sources végétales de fer comme les lentilles, les fèves, les haricots blancs, les pois chiches.

Les alliés

Les légumes cuits (chou, chou-fleur...) et crus, car leur vitamine C favorise l'absorption et le stockage du fer. Tout comme les agrumes, ou?encore le kiwi...

Les ennemis

Le thé (quand on en boit plus d'un litre par jour), le vin rouge, le?chocolat, le café... sont connus pour freiner la bonne absorption du fer.

Quand faut-il se supplémenter ?

Seulement en cas de déficience en fer clairement avérée et si l'alimentation ne parvient pas à combler la carence. Cela peut être le cas chez les adolescentes où les femmes qui ont des règles abondantes. Mais votre médecin traitant peut seul en juger et adapter le dosage au cas par cas.

 

1648

 



Contribuez à cet article

Un conseil à ajouter, une opinion à partager ou un complément d'information à apporter?
Cet espace est à vous!




 
.