Tags:
  • alcool
  • mal de tête
  • gueule de bois
 

Bientôt, on pourra boire de l’alcool sans avoir la gueule de bois

, publié le Temps de lecture :

De l’alcool bon pour la santé à consommer sans modération, c’est la promesse faite par un scientifique de l’Imperial College de Londres. Celui-ci affirme avoir trouvé l’antidote aux méfaits de l’alcool.

 

Une boisson qui rend aussi euphorique que l’alcool sans rendre malade ? Vous en rêviez et un éminent chercheur britannique l’a presque fait. Le Dr David Nutt, directeur de l’Unité de Neuropsychopharmacologie à l’Imperial College London assure avoir trouvé la solution contre les dangers de l’alcool.

L’idée révolutionnaire du Dr Nutt, c’est un antidote qui permet de retirer tous les effets délétères liés à un excès d’alcool : gueule de bois, risque d’addiction, toxicité sur le foie, le cœur et le cerveau.

On peut imaginer que des fêtards qui ont bu suffisamment d’alcool pour ressentir la sensation d’ivresse terminent leur soirée en avalant une pilule miracle pour retourner travailler le lendemain frais comme des gardons.

Autre piste imaginée par le chercheur, des boissons mélangées à des substances spécifiques qui permettent de reproduire les effets sympathiques de l’alcool sans devoir enchaîner les verres. Le Dr Nutt en a fait l’expérience : “Après avoir pris une de ces substances, je me suis senti relaxé et légèrement ivre pendant une heure mais dans les minutes qui ont suivi la prise de l’antidote, j’étais de nouveau opérationnel et donnais une conférence sans aucune difficulté”, raconte-t-il dans une tribune publiée dans le Guardian.

Recherche de financement

Avant de proposer ces inventions, le Dr Nutt a identifié différents composés chimiques qui libèrent les effets agréables de l’alcool (euphorie, détente, sociabilité) sans être toxiques.

Pilule magique anti-gueule de bois et alcool synthétique, deux idées intéressantes. Qu’attend-t-on pour les développer ? L’enthousiasme du professeur Nutt reste suspendu à un financement. S’il trouve preneur, l’antidote et l’"alcool synthétique" pourraient être sur le marché d’ici deux ans.

Nul doute que la trouvaille du Dr Nutt, critiqué pour avoir affirmé que prendre de l’ecstasy était aussi dangereux que l’équitation, va susciter de nombreuses réactions. Les sceptiques devraient monter au créneau. Sans oublier les industriels inquiets de voir émerger un concurrent sérieux à l’alcool, de la même façon que la cigarette électronique agace les fabricants de tabac.

 

2799

 



Contribuez à cet article

Un conseil à ajouter, une opinion à partager ou un complément d'information à apporter?
Cet espace est à vous!




 
.